Suivra-t-il la voie de son père ?

Tout a commencé il y à 2 jours ! Nous avons aperçu plusieurs enfants, tous espagnols malheureusement pour Maxim. Il les jauge mais n’ose les approcher à cause de la langue ! Nous étions à la réception dans l’après-midi pour prendre des nouvelles de notre courrier. Une des réceptionniste nous parlait en français, quand tout à coup sortie de nulle part une petite fille un peu plus âgée que Maxim vient le voir et lui parle dans sa langue natale (espagnole). L’air stoïque, il lui dit « mais je comprends rien ! ». C’est alors que la réceptionniste vint à son secours en lui traduisant… Après quoi il s’en alla avec la petite fille fier comme un coq. Il est revenu pour dîner tout content. Nous racontait pendant le repas qu’il avait rencontré d’autres enfants et que même s’il ne comprenait rien à la langue, ils avaient d’autres moyens de communications… Depuis, pas un matin, une après-midi ou un soir ne se passe sans qu’on vienne le chercher, qu’on l’appelle ou simplement que lui prenne la poudre d’escampette ! Qu’est-ce que ça fait du bien de se retrouver un peu seul pour lire ou prendre du temps pour soi sans entendre dire toutes les 5 minutes « mais qu’est-ce qu’on fait ?, qu’est-ce que je peux faire ?, on fait des jeux ? ». On y a vite pris goût, à tel point que le soir de Nouvel An, prenant un whisky tout en préparant nos langoustines, les filles presque adolescentes sont venues chercher Maxim. Flo leur a ouvert la porte, le verre à la main … les filles lui disent « El Cougar » et Florence leur répond « Si, muy bien ». Vous avez déjà vu Florence boire de l’alcool ! Ni une, ni deux, Maxim était déjà parti. Ah, au fait, tu sais ce que cela veut dire « El Cougar » ? Ben non ! J’veux pas dire, mais des filles de 13-14 ans venant chercher notre fils en te disant « El Cougar », prête à la réflexion… Et pris d’un fou-rire, nous sortons rapidement notre dico franco-espagnol pour en connaître la signification. Ne trouvant aucune réponse, notre imagination se chargeait d’en évoquer plusieurs…Moi à son âge, j’aurais aimé être à sa place en voyant ces 3 belles petites louloutes ! Suivra-t-il la voie de son père…Dans tous les cas il a de l’avance sur moi au même âge et être blond aux yeux bleus dans un territoire méditérranéen n’est pas pour déplaire !

Publié dans Viva Espagna ! | 3 commentaires

Es un timo ! « c’est de l’arnaque ! »

Vous l’aurez bien compris, mieux vaut maîtriser la langue du pays dans lequel on se trouve si l’on ne veut pas se faire arnaquer ! J’ai 3 anecdotes à ce sujet : La première se passe à la gare de El Masnou où nous avons acheté des billets de train pour Barcelona le soir de notre arrivée, pour gagner du temps le lendemain matin ! On demande le guichetier si les billets sont valables « possibilé domane » dans notre langue espagnole et il nous répond « si, mouï bien », puis nous attendrit avec le peu de langue française qu’il connaisse… C’est tout guilleret que nous arrivons à la gare le jour d’après et là, l’accès nous est refusé en voulant oblitérer notre titre ! Naïfs nous nous retournons vers le guichetier, un autre, bien sûr, ça aurait été trop beau et celui ci nous dit qu’il n’était que valable pour hier ! J’était fou de rage, l’aller-retour, c’est quand même 13, 20 €, pour Barcelona ! Nous rejoignons donc le quai avec les billets de la veille, sauf que là, tout autour de nous sont placardés de grandes affiches, vous avertissant qu’en cas de fraude, le tarif est de 100 €. Bon, avec la chance qu’on à ici, 100 × 3 = toujours 300€, même en Espagne ! Sages nous reprendrons donc 3 billets… La deuxième est moins grave. Cela ce passait à Valencia, la personne à l’acceuil, très charmante, m’a remise un plan avec les arrêts de bus en insistant bien que le retour doit se faire du terminus. Pas d’arrêts intermédiaires. Bon, qu’il en soit ainsi ! A la fin de la visite du musé des sciences, nous en avons, tapé des kilomètres pour rejoindre le terminus, de peur de rater le dernier ! Nous sommes finalement arrivé avec 40 mn d’avance… Et là, le bus faisait des arrêts toutes les 5 mn. Mais le pire c’est qu’il s’est arrêté devant le musée des sciences ! Vous le croyez çà… La troisième avec une issue, un peu plus heureuse… Nous avons commandé des pizzas, le serveur nous dit qu’il y en aura pour 10 mn et nous demande de patienter. Petite clope, en attendant et 10 mn plus tard les pizzas sont prêtes ! Magnifique, çà sent bon, mais au fait, y à t-il de la sauce pimentée me demande Florence ? Ben non ! Nous y retournons et lui disons « piquanté sausages » ? « Si mouï bien, pikanté » ! Il reprend les pizzas et retourne en cuisine… Au même moment, un homme vient vers nous. Vous vouliez de la sauce à pizza nous demande t-il en français ? Ben oui ! Au p……., il à rien compris l’autre, il va vous mettre du tabasco sur les pizzas et il se met à courir en cuisine ! Il est arrivé in extrémis et nous les rapporta, nous tendant une bouteille d’huile d’olive avec quelques piments… Ouf sauvés d’une extinction de feu …

Publié dans Viva Espagna ! | Un commentaire

Vive Le GPS quand il est bien paramétré !

Depuis notre départ de France, les paramètres du GPS n’ont pas été revus et nous nous en sommes rendus compte après avoir rallié Pamplona à Barcelona. De belles nationales et autoroutes nous étaient ouvertes et ce pu… de GPS nous a fait prendre des petites routes de montagne sinueuses et très étroites avec une maison tous les 20km. Un peu comme le col du Bussang ou de la Schlucht mais étendu sur 40km, avec de la neige au sommet en prime. Bref, cela faisait plus d’1h30 qu’on roulait jusqu’à ce que le copilote (Flo évidemment, utilisant le guide Michelin papier offert par Pascal) s’aperçoive des aberrations de trajet pour rallier notre destination. Le GPS mal paramétré nous évitait toutes les autoroutes, les péages, les demi-tours ! On a commencé à comprendre tous les détours que l’on prenait depuis le début, notamment lors de la fameuse première nuit avec risque de panne sèche dans le Morvan…  Depuis ce jour là, le paramétrage c’est notre spécialité et croyez-nous au niveau économie d’essence, cela nous a permis de pratiquement faire 100km de plus. Cet itinéraire nous aura quand même permis de nous faire découvrir un arrière pays dont je suis tombé amoureux. Nous nous sommes arrêtés dans la région de Zaragoza à Murillo de Gallego avec vue sur des rocheuses de couleur ocre qui ressemblaient à celles des Etats-Unis. Nous avons dégoté un petit restaurant charmant où on se serait cru dans un 5*. Au final nous avons mangé une entrée + un plat + un dessert + un café avec boissons comprises pour 17€ par personne ! Depuis le début de notre aventure, on peu dire que l’on retombe quand même bien sur nos pattes…La chance du debuttant, ou l’eveil de la conscience?

Publié dans Viva Espagna ! | Laisser un commentaire

L’Atlantique c’est fantastique!!!

Après la nuit passée à Chaillé-Les-Marais je ne suis pas d’humeur joviale ce matin là! Il à encore venté fort cette nuit et j’ai eu beaucoup de mal à trouver mon sommeil mais soit… Après avoir passé Bordeaux nous avons fait une halte pour prendre de l’essence. Soit c’était pas mon jour, ou alors j’ai vraiment la poisse!! Eh bien figurez-vous qu’entre le moment où j’ai décroché puis raccroché le pistolet de gasoil, j’étais trempé jusqu’aux os, au point de devoir me changer avant de reprendre place dans mon siège… J’ai tout d’abord senti le vent derrière moi souffler, souffler très fort puis la pluie s’abattre sur moi! Pas plus de 2mn se sont écoulées!! Je n’avais jamais vu ça et encore moins subi une tempête aussi fugace. Le soir même nous décidâmes de passer la nuit à Capbreton sur une aire municipale. Plusieurs campings-cars y étaient installés. Super, pas tout seul, plutôt sympa jusque là! Nous avons dîner mais ça chavirait pas mal quand même, on se croyait sur un bateau en pleine mer agitée oui! Tu m’étonnes, on était juste derrière la plage et on pouvait presque en toucher les dunes. Après le repas, comme à l’accoutumée, une pause clope s’impose et en sortant du véhicule le vent m’a presque arraché la porte de la main. Eh bien figurez vous encore, que c’est la première fois que j’ai avalé plus de sable que de fumée…Quelle puissance, wahou! Rester ici ça craint. On décide rapidement de mettre les voiles vers des contrées moins hostiles. A 15 mn de là, une nouvelle aire proche de la mer mais plus calme nous semble-t-il? La journée ne pouvait en rester là! J’ai pas fermé l’oeil de la nuit, j’avais pourtant pris soin de me placer derrière un autre van pour me protéger. Cela n’a pas suffi, pour vous décrire une image: visualisez un sommet sur lequel on aurait posé le camping-car mais sans que les roues avants et arrières ne touchent le sol, faisant balancier! Je vous jure, le vent soufflait tellement fort que j’avais par moments l’impression qu’il allait nous renverser…Et pour rajouter la cerise sur le gâteau, le van devant nous, des hollandais, on eu la bonne idée de faire tourner leur groupe électrogène en plein milieu de la nuit! Y a des jours comme çà! Evitez l’atlantique en fin de saison. Conseils d’un jeune camping-cariste avisé!!!

Publié dans Début prometteur! | Un commentaire

L’habit ne fait pas le moîne!

Nous avions besoin d’un raccordement électrique pour charger des appareils électriques mais n’avions pas de prise européenne pour se raccorder au réseau. Je vous jure, ça se dit « voyageurs »! Comme je n’avais vu personne en face de nous du week-end, et où visiblement le propriétaire avait laissé sa prise, je me suis permis de lui emprunter lundi soir…Je vous le donne en mille, dix minutes plus tard une camionnette se gare à côté de la caravane, et en descend un colosse, mal rasé, la quarantaine en bleu de travail. Il rejoint sa caravane! Je le vois ressortir, se dirigeant vers le raccordement électrique. Oups, «tu m’étonnes c’est moi qui ai sa prise». Ni d’une, ni de deux je me précipite hors du véhicule et vais à sa rencontre. Non sûr de moi et quelque peu gêné, je lui explique tant bien que mal en bafouillant. Il me regarde de haut en bas et me pose quelques questions! Suite à l’interrogatoire, il me laisse sur place et se dirige vers son véhicule. Je n’ose pas bouger,et me fait tout petit dans mes souliers. Je l’entends retourner son véhicule, le temps me parait interminable et soudain, le pas décidé, il me rejoint. «Tenez, cela vous sera certainement utile pour la suite, il me semblait bien en avoir encore une dans mon camion». Je pris la prise toute neuve, surpris, décontenancé, en lui proposant de boire un verre qu’il me refusa ! Ne pouvant en rester là, je retournais dans le camping-car et en revenais avec un bouteille de Pinot Noir Alsacien m’ayant été offert par le responsable du camping des Acacias d’Altkirch. Je pus lire dans ses yeux, en lui tendant la bouteille, sa joie accompagnée de gratitude. Heureux de se dénouement je passai une nuit moins agitée qu’à l’accoutumée. Encore un grand merci à ce Monsieur que je ne connaissais pas 15 mn plutôt!!!

Publié dans Début prometteur! | Laisser un commentaire

Le rouge ça peut coûter cher!

Le rouge, ça peut couter cher. Dans le MorvanCe matin là, je me voyais déjà appeler mon oncle Christian pour lui demander conseil après la panne sèche! A notre réveil, des paroles d’hommes se font entendre non loin de notre véhicule. Je me suis donc dépêcher de m’habiller, l’un d’eux aura peut être la clef à notre problème me dis-je en allant à leur rencontre. Je leur explique ce qui nous arrive…Le plus âgé, le propriétaire de l’auberge en fait, me dit qu’il n’ira pas en ville avant quelques jours et ne peut donc pas répondre par l’affirmative! Il me propose cependant du rouge mais me met en garde quand au coût de l’amende. Attend c’est clair, il est 8 h du matin et moi j’attaque à 11 h 30 et encore c’est de la bière me dis-je…! Après quoi, il m’explique qu’un de ses collègues s’est fait prendre par les douanes et à prit cher, 70 000 Euros! Attend, je suis sur une autre planète ou quoi? Voyant ma tête, il rajoute que la voiture de son collègue avait quand même 200 000 km au compteur! Ah ok, je viens de comprendre… Il me proposait en fait du « gasoil rouge » ou du fioul si vous préférez. On peut rouler avec du fioul, c’est juste du gasoil teinté pour une question de taxe. Mais attention, le fioul laisse des traces à jamais et les douaniers n’auront aucun problème à le déceler! L’atmosphère était conviviale, à l’image du personnage que nous avions rencontré, finalement. Nous avons pris du temps pour discuter et l’homme en face de moi, dégarni, la soixantaine avec un ventre bien en rondeur, passionné par sa région qu’est le Morvan tout proche de Uchon. L’endroit où Vercingétorix à rassemblé plusieurs tribus Gauloises pour vaincre les troupes de César, pour ceux qui aime l’histoire! D’où le nom de la » voie céleste » empruntée hier soir. Pour ce qui est des étoiles, nous dormions à 100 m d’un haut lieu astronomique! Après tout ça, si on arrive pas à la pompe avant de tomber en panne d’essence, je comprendrai pas…Le risque est pris et le but fut atteint! Elle est pas belle la vie des fois?

Publié dans Début prometteur! | Un commentaire

Plutôt pas mal pour un début!

Après plusieurs épisodes à rebondissements, concernant la mise à disposition de notre camping-car et sur lesquels je ne reviendrai plus, nous pouvons enfin prendre la route. Mercredi 14 novembre, après une nuit libératrice passée chez mon cousin, un dernier déjeuner avec les parents de Florence et en avant toute! Préalablement, nous avions planifier le trajet vers un des quelques rares campings encore ouvert à cette saison. Nous ne voulions pas faire d’entorse aux recommandations de nos parents :  »pas de camping sauvage ». Il est 15 h 47. Heureux et tout guillerets, nous prenons la direction d’Etang s/Arroux, sans autoroutes et avec un soleil radieux en prime! La nuit tombe aussi rapidement que le brouillard, qui se fait de plus en plus épais au cours de notre avancée. Halte à Moissey pour dîner, histoire de nous donner du courage à affronter le reste du trajet dans cette purée de pois! Après une fondue « 3 provinces », il fallait bien ça, nous devons rependre la route si l’on veut arriver avant 22 h au camping. La route empruntée est aussi celle des camions, il en passe un toutes les deux minutes en face de nous. C’est certainement la raison pour laquelle il y a tant de stations d’essence! Le témoin de notre jauge d’essence c’est allumé depuis 20 mn mais indique 1/3, ça devrait suffire, il ne reste guère de kilomètres à parcourir! Le GPS nous indique encore 20 mn jusqu’à notre destination et nous demande de tourner à gauche. Plus de lumières après 500 m, une route sinueuse à peine plus large que notre camping-car et ça grimpe sévère! Le brouillard n’arrange rien et redouble dans la montée, en plein milieu d’une forêt. Le témoin de la jauge se retrouve au plus bas du cadran et pour nous faciliter la tâche, la route que nous devons emprunter à droite est barrée pour cause de travaux. Nous devons nous rendre à l’évidence, dans peu de temps c’est la panne sèche! La seule possibilité s’offrant à nous est la route sur notre gauche se nommant « voie céleste » mais ça grimpe encore plus! J’entends encore aujourd’hui les jurons, sent encore le début des larmes, l’évocation des nombreux Saints, pour nous aider à traverser cette épreuve. Il reste encore 9, 9 km pour atteindre le sommet. On est foutu et je me vois déjà appeler quelqu’un à l’aide! Tout à coup, sortie de nulle part une auberge en plein milieu de la forêt avec des emplacements pour campings-cars! J’en crois pas mes yeux. Des cris de joie doivent s’entendrent jusque dans la vallée! Malgré les recommandations de nos parents, nous n’irons pas plus loin c’est beaucoup trop dangereux et ferons du camping sauvage ce soir! Aucun bruit, pas le moindre souffle de vent mais quel ciel étoilé! Je n’ai pas honte de dire que cela doit être le plus beau que j’ai vu de toute ma vie, maintenant, le dénouement de cette première soirée en est peut être pour quelque chose! Ouf, on l’a échappé belle. Plutôt pas mal pour un début, non?

Publié dans Début prometteur! | Laisser un commentaire

On ne nous laisse pas partir!!

Cela fait plus de 7 mois que nous avons signé le bon de commande de notre camping car et il n’est toujours pas fabriqué! Tout a commencé au mois de mars après notre visite pour la 3ème fois chez le seul concessionnaire du Haut-Rhin à vendre la marque LAIKA  qui  n’est autre que les caravanes Girardin à Feldkirch. Nous avons opté pour la gamme KREOS et plus particulièrement  le modèle 3003 avec de nombreuses options! Eh bien figurez-vous que pour le voir, il nous a fallu partir en Toscane à Tavernelle di Pesa sur 1 jour 1/2. Départ le mardi matin à 5h30 pour repartir le mercredi à l’aube afin d’être de retour avant 13h00, boulot oblige, soit 1400 km environ!! Motivés me direz vous? Jusqu’ici oui mais là nous commençons à perdre patience. Le délai était pour le mois de septembre et nous sommes mi octobre, ça fait un peu long. Pas plus tard que la semaine passée le concessionnaire nous a dit qu’il serait fabriqué le 17 ou le 18 octobre et qu’il sera disponible autour du 25. Super on va enfin pouvoir commencer notre tour d’Europe. Tout content je demande confirmation au fabricant qui confirme ma demande! Génial c’est parti, sauf que la livraison du véhicule est effective en semaine 45 c’est à dire mi novembre!!!!! On en peut plus, on squatte chez les parents avec toutes nos affaires, on profite des repas, on commence à être envahissant. On veux partir, on ronge nos freins… Nous commençons vraiment à douter et on se demande même s’ils vont nous laisser partir!!!

 

Publié dans Prendre son mal en patience | Laisser un commentaire

Enfin, bientôt le Grand Départ!

Après une période très compliquée à accepter psychologiquement nous voilà dans une toute autre dynamique : l’excitation et la joie!  Il faut dire qu’après s’être débarrassé de toutes nos affaires (objets, voiture, maison etc…), vous vous sentez seul, vide et perdu! Vous êtes comme mort, ne représentez plus rien et vous vous posez beaucoup de questions sur votre existence.

Maintenant nous commençons à reprendre vie, le second souffle est enfin arrivé et ce grâce à la perspective très proche du Grand Départ! Nous sommes sortis de la maison il y a plus d’une semaine et comme notre camping car n’est pas prêt le concessionnaire nous en à mis un autre à disposition pour éviter de dormir dans la rue!

 

 

Publié dans Prendre son mal en patience | Laisser un commentaire