Ce n’est pas toujours qu’une histoire de flair !

C’est lundi 14 Janvier, au coûcher du soleil que nous prendrons place sur les hauteurs d’une plage vierge à Taghazoute. Deux camping-cars y sont déjà installés ! Des allemands me semble-t-il, mais l’obscurité naissante m’empêche d’en avoir la certitude. 19h, l’appel du muezzin, c’est donc l’heure de … l’apéro bien sur ! Et ce sera comme à l’accoutumée que nous couperons des quartiers de citrons, déposés sans ménagement dans un mélange d’un tiers de sucre de canne pour deux tiers de rhum blanc martiniquais. Dans le premier camping-car ce sera atelier « ti-punch » et dans l’autre atelier cuisine… Soudain, on toque à la porte ! Bonjour « misiou » je « soui » le gardien ! Tom, interloqué fait un quart de tour et passe sa tête dans l’encadrement de la porte en lui disant que c’était gratuit pendant 3 jours… Le marocain à peine visible dans cette pénombre, surpris, tente de se justifier ! Après avoir allumé la lumière extérieure, nous décidons de descendre du camion pour nous mettre à sa hauteur. Enfin, s’engage véritablement la discussion : il nous demande 25DH chacun, chose que nous réfuterons bien évidemment. Puis, il essaie de nous amadouer en nous flattant. Comme le vent n’a pas l’air de tourner en sa faveur, il va tenter sa dernière chance en invoquant la misère, le gaspillage royal, la colère du peuple, de la pitié en quelque sorte. Nous l’écouterons jusqu’au moment où il va nous demander de l’alcool ! Maintenant, après s’être quelque peu laché, cet homme que nous soupcionnons de faux gardien nous dévoilera son degré d’alcoolémie par son haleine ! Un rapide coup d’oeil à Tom nous mettra d’accord sur 30DH pour les deux véhicules. Monnaie sonnante, il poursuivra sa quête … Cette âpre négociation nous aura donné soif et demanderons aux femmes de nous rejoindre. Ce sera accompagné d’une cigarette que nous partagerons ce moment à l’extérieur bien sûr. A une soixantaine de mètres de là, l’homme rencontré précédemment a décidé de frapper à d’autres portes mais c’était sans compter sur le sens de l’accueil des allemands … Des jurons se font entendre et la porte lui est sèchement claquée au nez. Dix minutes après, deux halots de lampes balaierons la côte et ses environs pour quelques temps. Nous apprendrons un peu plus tard par un allemand venant à notre rencontre, muni d’un gros gourdin, qu’il s’est pris deux gros cailloux sur son camion ! Comme quoi, il faut toujours se mettre à la hauteur des autres et en plus du flair, avoir du nez … Quoi qu’il en soit, mieux vaut pour le marocain ne pas tomber sous leur gourdin, car les allemands en ferait du pâté pour requins !

Ce contenu a été publié dans Aurevoir l'Europe et bonjour l'Afrique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Ce n’est pas toujours qu’une histoire de flair !

  1. Valou dit :

    Coucou les cousins,

    J’ai pris le temps ce matin de suivre votre sejour. Magnifique, supers photos.
    Je vois que Maxim porte son tee-shirt de requin, ca lui va trop bien.
    Je vous fais de gros bisous et a bientot sur skype.

    Bisous Valou

  2. Renée dit :

    De gros bisous à Maxim pour son anniversaire de tata Renée et tonton Jean-Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>